La semaine Sainte

  • Le dimanche des Rameaux et de la Passion

    Jésus entre à Jérusalem sur une monture pour se manifester publiquement comme le messie que les juifs attendaient. C’est une monture modeste, comme l’avait annoncé le prophète, pour montrer le caractère humble et pacifique de son règne. Une foule nombreuse, venue à Jérusalem pour la fête, l’accueille en déposant des vêtements sur son chemin et en agitant des rameaux.

    En mémoire de ce jour, les catholiques portent des rameaux de buis. Ces rameaux sont tenus en main par les fidèles qui se mettent en marche, en une procession, chemin vers Pâques à la suite du Christ. Les fidèles emportent ensuite chez eux les rameaux bénis pour orner leur crucifix jusqu’au dimanche des Rameaux de l’année suivante. Certains mettent de ces rameaux sur les tombes au cimetière, reliant ainsi la mort de leurs proches à la mort-résurrection de Jésus.

    « La foule nombreuse venue pour la fête apprit que Jésus venait à Jérusalem ; ils prirent les rameaux des palmiers et sortirent à sa rencontre et ils criaient : Hosanna ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ».

    La messe chrismale

    paques saint chremeLa Messe Chrismale s’appelle ainsi car c’est au cours de cette célébration que le Saint Chrême est consacré. Cette huile servira dès les baptêmes de Pâques puis tout au long de l’année pour les sacrements du baptême, de la confirmation et de l’ordre (ordination des prêtes).

    Avec le Saint Chrême, qui est l’objet d’une consécration spéciale, deux autres huiles sont bénites : l’Huile des catéchumènes, qui sert dans les célébrations préparatoires au baptême, et l’Huile des malades, qui sert dans la célébration du Sacrement des malades, huile signe de la force du Christ avec nous.

    Prêtres, diacres et fidèles sont invités largement à cette célébration qui manifeste l’unité de toute la communauté diocésaine autour de son évêque. C’est aussi au cours de cette célébration que prêtres et diacres renouvellent leur engagement au service du Christ et de l’Église.

    La cérémonie du pardon

    Accueillir le pardon, c’est ouvrir son coeur à l’amour qui guérit. On peut demander ce pardon à ceux qui nous aiment. Le pardon qui nous est donné ne nous guérit pas toujours instantanément. Cela peut prendre du temps comme toute guérison. On vient chercher auprès de Dieu (la Source de l’amour, l’Être qui n’est qu’amour), cette force de guérison.

    Nous avons besoin de signifier ce pardon de Dieu en le célébrant. Comme des époux, des amis peuvent célébrer leur amour et leur amitié (fait de pardons sans cesse renouvelés) en mangeant et buvant ensemble dans un repas de fête.

    La “confession” est d’abord reconnaissance de l’amour et de la bonté de Dieu. Ce geste de confession de l’amour du Père est appelé le sacrement du pardon. C’est Jésus qui rassemble la communauté et c’est par lui que nous est donné l’amour du Père. Toute célébration du Pardon se termine par un moment de fête, pour signifier la bonté du Père et la paix renouvelée entre tous ses fils et ses filles.

    Ce sacrement du pardon prend tout son sens avec la fête de Pâques. Il peut être célébré à tout moment, de façon personnelle ou communautaire. En donnant sa vie sur la Croix, Jésus est vainqueur du mal et nous avec Lui !

    La célébration de la Cène

    fête de Pâques : la Cène

    La Cène est le nom donné au dernier repas que Jésus-Christ prit avec les douze apôtres le soir du Jeudi Saint, peu de temps avant son arrestation. Il apprend à ses disciples le geste qui va devenir le signe des chrétiens : l’Eucharistie.

    « Le Seigneur Jésus, dans la nuit où il fut livré, prit du pain et après avoir rendu grâce, il le rompit et dit : “Ceci est mon corps, qui est pour vous, faites cela en mémoire de moi” . Il fit de même pour la coupe, après le repas, en disant : “Cette coupe est la nouvelle Alliance en mon sang ; faites cela toutes les fois que vous en boirez, en mémoire de moi” .

    Le même soir, Jésus lave les pieds de ses apôtres pour préciser que sa présence avec nous est pour le service de tous les hommes, en même temps que communion et pardon.

    Au cours des siècles, les chrétiens se sont transmis ces signes : la célébration eucharistique est restée le temps par excellence du rassemblement des chrétiens !

    Le chemin de croix

    Faire le chemin de croix est un parcours qui nous fait revivre les évènements de la passion de Jésus et nous fait réfléchir à leur signification. On pense aux souffrances du Christ et on fait l’expérience de l’amour que révèle son attitude, Lui qui nous a aimés jusqu’au bout.

    La méditation de la passion pendant la célébration se fait d’une manière concrète en parcourant un trajet de stations. Elle est aidée par les représentations (croix, tableaux ou peintures) des différentes stations :

    CHEMIN DE CROIX

    I – Jésus est condamné à mort, II – Jésus est chargé de sa Croix, III – Jésus tombe sous le poids de sa Croix,
    IV – Jésus rencontre sa très Sainte Mère, V – Simon de Cyrène aide Jésus à porter sa Croix,
    VI – Une femme pieuse essuie la face de Jésus, VII – Jésus tombe pour la seconde fois, VIII – Jésus console les filles de Jérusalem,
    IX – Jésus tombe pour la troisième fois, X – Jésus est dépouillé de ses vêtements, XI – Jésus est cloué sur la Croix,
    XII – Jésus meurt sur la Croix, XIII – Jésus est descendu de la Croix et remis à sa Mère, XIV – Jésus est mis au tombeau.

    JesusAndTheSamaritanWoman

    La XVème et dernière station est toujours évocation de la Résurrection car ce chemin de la vie donnée par amour mène, pour les chrétiens, à la vie qui ne finit pas.

    La célébration oeucuménique

    Nous écoutons la Passion et prions pour toute l’humanité.

    Sur Fives et Hellemmes, nous tenons à vitre cette méditation autour de la Croix avec d’autres confessions chrétiennes car Jésus a donné sa vie pour tous, c’est Lui qui fait notre unité (encore à venir…).

    La veillée pascale

    La veillée pascale
    La célébration de la nuit du Samedi Saint au dimanche de Pâques est « une veille en l’honneur du Seigneur » durant laquelle les catholiques célèbrent Pâques, passage des ténèbres à la lumière, victoire du Christ sur la mort. C’est pourquoi, dans la nuit, le feu et le cierge de Pâques sont allumés, puis la flamme est transmise à tous. Cette lumière se communique de l’un à lautre pour tous nous éclairer.

    C’est aussi durant cette veillée – ou Vigile pascale – que sont célébrés les baptêmes d’adultes. C’est aussi l’occasion pour les chrétiens de renouveler les promesses de leur baptême !

    Messe de la résurrection

    « Pâques » signifie « passage » : par ce passage de la mort à la Vie, le Christ a délivré l’homme de l’emprise du Mal et l’a appelé à la vie éternelle. La Résurrection du Christ est l’accomplissement des promesses faites par Dieu à son peuple. C’est pourquoi la fête de Pâques, veillée pascale et messe solennelle, est le sommet du calendrier liturgique chrétien. Ce jour d’allégresse est marqué dans les églises par la couleur blanche ou dorée, symbole de joie et de lumière.

    Pâques Jésus est vivant !

    « Le premier jour de la semaine, Marie de Magdala se rend au tombeau. La pierre a été enlevée… Les bandelettes ont été déposées… Le linge est roulé à part » (Évangile selon saint Jean, 20).

    Jean qui rapporte cet évènement ajoute : “j’ai vu et j’ai cru”.

  • Messe des Rameaux et de la Passion

    Dimanche 9 avril 2017 à 10 h 30 – Eglise Saint Denis à Hellemmes
    -

    Célébration de la Cène du Jeudi Saint

    Jeudi 13 avril 2017  à 19 h – Eglise Saint Denis à Hellemmes
    -

    Chemin de Croix

    Vendredi Saint 14 avril 2017 à 15 h : à Saint Denis à Hellemmes
    à 17 h : à Saint Eloi à Lezennes
    18 h 30 célébration oeucuménique de la passion et la croix : Salle Pottier
    -

    Veillée Pascale

    Samedi 15 avril 2017 à 20 h – Eglise Saint Denis à Hellemmes

    Messe de Pâques

    Dimanche 16 avril 2017  à 10 h 30 – Eglise Saint Eloi à Lezennes
    à 11 h messe de la résurrection à Saint Louis à Fives