Accueillir la vie…

Qui sera le plus beau, le plus grand, le plus fort… Si nous regardons autour de nous, Noël c’est peut-être cela : la grande roue, les plus belles illuminations, les plus belles vitrines, les cadeaux, les repas… Or, Noël, c’est peut-être aussi l’inverse : la place faite au plus petit, au plus pauvre, au pus faible, à l’étranger, à l’autre…

Ouvrons les yeux et nous verrons : les actions de solidarité… les Noëls des déshérités… les collectes de jouets pour les enfants qui ne peuvent pas en avoir… les colis pour les plus âgés, les enfants qui vont visiter les personnes en maisons de retraite… Et si nous pensons à ce qui se célèbre dans les églises, c’est l’attention à être proche, le partage, inviter à la joie de la fête, participer à l’accueil des migrants ou des personnes en difficultés…

C’est aussi la découverte que l’important ce n’est pas le prix du cadeau mais c’est la présence, l’attention par un sourire, une visite, un coup de téléphone. En effet, avec Noël, c’est l’accueil de la vie. Avec Noël, plus moyen de penser à Dieu, que nous ne voyons pas, sans nous tourner vers ceux qui nous entourent très concrètement et qui nous disent comme Jésus : « Tout ce que vous faites au plus petit, c’est à moi que vous le faites ».

Bon Noël à Tous.

Henri Bassez